Fauvette grisette

Curruca communis - Common Whitethroat

Systématique
  • Ordre
    :

    Passériformes

  • Famille
    :

    Sylviidés

  • Genre
    :

    Curruca

  • Espèce
    :

    communis

Descripteur

Latham, 1787

Biométrie
  • Taille
    : 14 cm
  • Envergure
    : 22 cm.
  • Poids
    : 12 à 18 g
Longévité

9 ans

Distribution

Distribution

Description de la famille

La famille des Sylvidés est une grande famille de passereaux de l'Ancien Monde, excepté l'Indonésie, l'Australie et la Nouvelle Zélande. Elle est forte de 16 genres et 68 espèces. A lui seul, le genre Sylvia auquel appartiennent les fauvettes qui nous sont familières regroupe près de la moiti... lire la suite

Description identification

Fauvette grisette
♂ adulte plum. nuptial
Fauvette grisette
♀ adulte

La Fauvette grisette est une fauvette de taille moyenne, élancée. L'oiseau de la sous-espèce nominale " communis " d'Europe de l'Ouest se reconnait facilement à la teinte châtain clair de ses ailes. Cette couleur est surtout présente sur les tertiaires, les secondaires internes et les grandes couvertures qui sont brun sombre, mais avec une large bordure externe châtain, partie visible des plumes. Le reste des parties supérieures est d'un brun moyen assez chaud.
Il y a un dimorphisme sexuel assez marqué. Le mâle nuptial a le dessus et les côtés de la tête ainsi que la nuque nettement gris clair, avec deux arcs oculaires blancs cerclant l'œil noisette. La gorge blanche contraste bien avec les joues grises, en particulier pendant le chant lorsqu'elle est gonflée. Les parties inférieures sont lavées de gris rosé avec les flancs légèrement roussâtres. Les sous-caudales sont blanches. Le bec gris est clair à la base. Les pattes sont claires, roses à brun rosé.
La femelle se distingue du mâle par l'absence de gris à la tête qui est concolore avec le manteau. Certaines femelles probablement âgées grisonnent légèrement, mais jamais au point du mâle. Son œil est aussi un peu plus sombre. Les arcs oculaires sont moins évidents. Les parties inférieures sont lavées de chamois clair, sans nuance rosée.
Le juvénile ressemble à la femelle. Il se distingue à son plumage neuf d'un brun roussâtre un peu plus chaud et à son œil sombre.
4 sous-espèces sont décrites dont la nominale " communis " traitée ci-dessus. Elles diffèrent entre elles par des détails de coloration. Par exemple, la ssp icterops d'Asie mineure et des contrées plus orientales se distingue à ses ailes plus beiges que châtain.
La Fauvette grisette peut être confondue avec la Fauvette à lunettes, plus petite, autour de la mer Méditerranée. Voir la fiche de cette dernière.

Indications subspécifiques 4 sous-espèces

  • Curruca communis communis (Europe to n Turkey and n Africa)
  • Curruca communis volgensis (se European Russia, w Siberia and n Kazakhstan)
  • Curruca communis icterops (c Turkey to Turkmenistan and Iran)
  • Curruca communis rubicola (mountains of c Asia)

Noms étrangers

  • Common Whitethroat,
  • Curruca zarcera,
  • papa-amoras,
  • Dorngrasmücke,
  • mezei poszáta,
  • Grasmus,
  • Sterpazzola,
  • törnsångare,
  • Tornsanger,
  • penica obyčajná,
  • pěnice hnědokřídlá,
  • Tornsanger,
  • pensaskerttu,
  • Witkeelsanger,
  • tallareta comuna,
  • Þyrnisöngvari,
  • cierniówka,
  • brūnspārnu ķauķis,
  • rjava penica,
  • Серая славка,
  • ノドジロムシクイ,
  • 灰白喉林莺,
  • 灰白喉林鶯,

Voix chant et cris

Fauvette grisette
♂ adulte

Le chant consiste en une petite phrase empressée de 3 à 4 secondes, à la fois mélodieuse et grinçante, dont le phrasé est propre à chaque mâle, mais dont la structure reste typique de l'espèce. Il peut évoquer brièvement le début du chant d'une Fauvette des jardins ou à l'opposé celui d'une fauvette méditerranéenne. Il commence souvent par les mêmes syllabes " si tu... ". L'habitat de friches et broussailles enherbées peut aider à la reconnaissance.
Un " djun " bas émis isolément peut être compris comme un cri d'inquiétude quand on pénètre sur le territoire. En cas de danger, elle émet une suite nasale " wuitwuitwuitwuit.. ". Les deux cris sont typiques. Occasionnellement, un " tec " sec peut être entendu.

Habitat

Fauvette grisette
♂ adulte plum. nuptial

Cette espèce occupe des milieux ouverts très variés, toujours bien exposés. Ce sont principalement des zones incultes ou enfrichées qui possèdent des buissons bas dispersés et des arbustes dans un contexte herbacé.

Le duo " roncier + massif d'orties " est très souvent gagnant chez nous. Ces endroits favorables sont souvent linéaires le long de la voirie à la campagne, des voies ferrées, des cours d'eau et autres milieux en eau (marais, étangs), autour des cultures, surtout celles qui ont une certaine hauteur comme les céréales, le colza, la luzerne. Les anciennes carrières ou ballastières, les friches industrielles lui conviennent également. Enfin, certains espaces ouverts comme les pâturages avec buissons, genévriers par exemple, et les steppes sont également habités.

Comportement traits de caractère

Fauvette grisette
adulte

La Fauvette grisette est une grande migratrice qui va passer l'hiver en Afrique au sud du Sahara. Ses longs trajets migratoires demandent du temps du fait des étapes pour reprendre des forces.

Fauvette grisette
adulte
De ce fait, elle arrive assez tardivement au printemps, en 2e quinzaine d'avril et en mai.
Sur ses lieux de reproduction, c'est un oiseau vif, toujours en mouvement, mais qui passerait inaperçu sans sa voix à cause de son habitat dense. Heureusement, le mâle chante souvent, perché en évidence sur une tige dominante ou même en un bref vol nuptial, la gorge blanche gonflée et les plumes de la calotte hérissées. Le long des routes, il lui arrive de chanter depuis un fil électrique ou téléphonique. La femelle est beaucoup plus discrète.

Vol

Fauvette grisette
juvénile

Sur les lieux de reproduction, la grisette se déplace d'un vol bas et direct, montrant le blanc de sa queue, lorsqu'elle va d'un buisson à l'autre.
Mais c'est en migration, de nuit, qu'elle peut donner toute la mesure des ses capacités de vol, mais bien sûr cela nous échappe.

Alimentationmode et régime

Fauvette grisette
♂ adulte

Le régime de la grisette est essentiellement insectivore en période reproduction. Les insectes y sont majoritaires, en particulier les coléoptères, hémiptères et hyménoptères, mais le spectre est très large et s'étend à d'autres invertébrés comme les araignées et même de petits mollusques.

Fauvette grisette
♂ adulte plum. nuptial
Les jeunes sont nourris en moyenne de proies moins chitineuses, donc moins coriaces, comme les chenilles de lépidoptères ou les araignées.
Dès l'été, le régime devient également frugivore et il le restera durant les migrations et le séjour en Afrique. Ce sont les petits fruits qui sont appréciés comme les " mûres " des Rubus, ceux des sureaux, des nerpruns, des cornouillers, etc. Les figues les intéressent également au passage

Reproduction nidification

Fauvette grisette
♂ adulte

La Fauvette grisette est monogame et territoriale. Le mâle, arrivé en premier, choisit le territoire et cherche à y attirer une femelle par le chant, ce qui ne tarde pas car l'espèce est commune.

Fauvette grisette
♂ adulte
La femelle entreprend rapidement la construction du nid très bas dans la végétation à partir d'une des ébauches du mâle ou non. Ce dernier apporte les matériaux de construction, tous à l'état sec, brindilles d'herbacées, feuilles de graminées et d'autres plantes, le tout assez grossièrement accumulé et mal fixé au support, mais la coupe est soignée, tapissée de fins éléments végétaux, de radicelles et de poils. La femelle pond en moyenne 5 œufs blancs nuancés de vert et vaguement tachés de brun olive. Le couple se partage l'incubation d'une 12e de jours et l'élevage au nid pendant un temps équivalent. Les jeunes ne s'émanciperont que 15 à 20 jours plus tard. Dans le sud de l'aire, une seconde ponte est possible.

Distribution

Fauvette grisette
♂ adulte plum. nuptial

L'aire de reproduction de la Fauvette grisette est vaste. Elle s'étend sur l'Europe tempérée, des Îles britanniques et de l'Espagne à la Mongolie. Elle n'occupe que le sud de la Scandinavie, là où le climat le permet. Elle monte peu en altitude, atteignant difficilement les 1500 m. Le sud de l'aire englobe le Maghreb, La Turquie, le Liban et le nord d'Israël, le nord de l'Iran, l'Asie centrale et l'extrême nord-ouest de la Chine.
L'aire d'hivernage est constituée d'une bande sahélienne du Sénégal à l'Ethiopie et d'une autre large bande est-africaine de la mer Rouge au nord de l'Afrique du Sud, celle-ci s'avançant jusqu'à l'est de le Namibie. Pour faire court, la première concerne les oiseaux d'Europe et la seconde les oiseaux asiatiques.

Menaces - protection

Fauvette grisette
juvénile
Statut de conservation IUCN
Eteint
Menacé
Préoccupation
mineure
Éteint
à l'état sauvage
Quasi
menacé
Non
évalué
EX EW CR EN VU NT LC NE

L'espèce n'est pas globalement menacée et reste commune. Cependant au siècle dernier, à la fin des années 60 et au début des années 70, les populations de l'ouest du continent ont diminué en raison de la sécheresse qui a sévi dans la zone sahélienne d'Afrique de l'Ouest, accentuée par l'action humaine.
En Europe, on a constaté des pertes d'habitats du fait de changements dans l'utilisation des terres à vocation agricole (intensification des pratiques, destruction des marges incultes, des haies...). On peut en conclure que l'espèce est certainement moins commune de nos jours en Europe qu'elle ne l'était il y a une 50e d'années.

Références utilisées

Autres références utiles

QRcode Fauvette grisetteFiche créée le 26/05/2021 par
publiée le - modifiée le 26-05-2021
© 1996-2021 Oiseaux.net