Vanneau huppé

Vanellus vanellus - Northern Lapwing

Systématique
  • Ordre
    :

    Charadriiformes

  • Famille
    :

    Charadriidés

  • Genre
    :

    Vanellus

  • Espèce
    :

    vanellus

Descripteur

Linnaeus, 1758

Biométrie
  • Taille
    : 31 cm
  • Envergure
    : 82 à 87 cm.
  • Poids
    : 150 à 310 g
Longévité

23 ans

Distribution

Distribution

Description identification

Vanneau huppé
♂ adulte plum. nuptial
Vanneau huppé
♀ adulte plum. nuptial

L'identification du Vanneau huppé adulte ne pose pas de problème. Limicole de taille moyenne avec les parties supérieures vert sombre et le dessous blanc. Et surtout une tête noire et blanche porteuse d'une longue huppe noire dressée bien visible à l'arrière de la calotte. Le dimorphisme sexuel est faible. La huppe du mâle nuptial est plus longue et il a plus de noir à la face. Sa gorge est noire. La femelle a la face moins noire et sa gorge est blanche tachée de noir. En revanche, en plumage inter-nuptial, la distinction est beaucoup moins évidente car le noir de la tête s'estompe en partie. On note encore chez l'adulte un bandeau pectoral noir sur fond blanc très net et des sous-caudales rousses. En hiver, les tectrices supérieures vertes ont un bord beige clair qui donne au dessus un aspect écailleux. La huppe est plus courte et la tête prend une teinte un peu roussâtre. Le poussin est couvert d'un duvet cryptique gris beige taché de noir avec la nuque et le dessous blancs. Le juvénile ressemble à l'adulte mais avec un patron de tête moins marqué, une huppe courte, des parties supérieures d'un vert plus terne et mouchetées de beige chamois, un bandeau pectoral moins net.
En vol, c'est le contraste entre les parties supérieures sombres et le dessous blanc qui attire l'oeil, surtout de la part des groupes qui évoluent de façon coordonnée. Quand ils virevoltent dans le ciel comme il font souvent, on a l'impression de loin que le groupe clignote, tantôt noir quand les oiseaux tournent le dos, tantôt blanc dans le cas inverse. De près, on voit que le dessus n'est pas entièrement sombre. La base de la queue est blanche et il y a du blanc à l'extrémité de la main. En vue inférieure, l'aspect noir et blanc du corps, des ailes et de la queue est frappant. Enfin, on notera la morphologie originale de l'aile. La main est large et arrondie, un peu spatulée même, ce qui donne au Vanneau huppé une silhouette particulière en vol.

Indications subspécifiques espèce monotypique

Noms étrangers

  • Northern Lapwing,
  • Avefría Europea,
  • Abibe,
  • Kiebitz,
  • Bíbic,
  • Kievit,
  • Pavoncella eurasiatica,
  • Tofsvipa,
  • Vipe,
  • cíbik chochlatý,
  • čejka chocholatá,
  • Vibe,
  • töyhtöhyyppä,
  • fredeluga europea,
  • Vepja,
  • czajka (zwyczajna),
  • ķīvīte,
  • priba,
  • Чибис,
  • タゲリ,
  • 凤头麦鸡,
  • นกกระแตหงอน,
  • 小辮鴴〔鳳頭麥雞〕,

Voix chant et cris

Vanneau huppé
♂ adulte

Le Vanneau huppé n'est pas avare de sa voix, et ce en toutes saisons car c'est un oiseau grégaire. Il est particulièrement vocal sur les lieux de reproduction du fait de sa territorialité à cette période. Le cri habituel est une petite phrase qui peut se traduire par "criarrh wewe criouit ouit ouit" et variantes sur ce thème. Le cri d'alarme est un "hiairrhhh" élevé et grinçant, souvent suivi de "ket ket ket ket ket...." Les battements d'ailes appuyés du vol de parade sont sonores et servent de signaux territoriaux. Le cri de vol est un "wouiah" de contact entre individus, par exemple lors de la migration nocturne.

Habitat

Vanneau huppé
♂ adulte plum. nuptial

Le Vanneau huppé se reproduit dans une grande variété de milieux ouverts, humides ou non, à sol couvert d'une strate herbacée rase ou rare, voire à sol nu, l'essentiel pour lui étant de voir venir un danger quand il est couché sur son nid à même le sol. Les milieux naturels hygrophiles sont privilégiés, marais, prairies humides, prairies tourbeuses, pelouses sur marnes, prés salés. Il s'est adapté à des espaces soumis à l'activité humaine, cultures, pâtures humides, remblais humides, réservoirs à niveau variable, etc. On le trouve essentiellement en plaine et sur les premiers plateaux à moins de 1000 m d'altitude.


Au passage et en hivernage, il fréquente les mêmes milieux. Les espaces cultivés lui procurent abri et couvert. Les vanneaux peuvent s'y rassembler en grand nombre, mais il leur faut un accès à l'eau libre à proximité. Il apprécie en période de hautes eaux les grandes zones d'inondation des vallées alluviales où il peut aussi se rassembler en nombre et passer la nuit. Les rassemblements de plusieurs milliers de vanneaux sont chose fréquente et spectaculaire. L'exemple des grands réservoirs de Champagne est très parlant, par exemple le lac du Der. Le jour, les troupes de vanneaux fréquentent les prairies et cultures environnantes, revenant régulièrement vers l'eau pour boire et faire un brin de toilette. Le soir, ils se rassemblent pour la nuit par milliers, voire dizaines de milliers, sur les îles du réservoir, souvent en compagnie des Pluviers dorés. Les attaques des prédateurs, surtout du Faucon pélerin, provoquent des envols massifs suivis d'évolutions mouvantes dans le ciel jusqu'à ce que le calme revienne.
D'importantes étapes migratoires de l'espèce sont menacées à des titres divers, pollution pétrolière, drainage des zones humides pour l'irrigation, déprise agricole...

Comportement traits de caractère

Vanneau huppé
adulte

Ce qui est frappant chez le Vanneau huppé, c'est le contraste entre la période reproduction pendant laquelle les couples sont territoriaux et nichent isolément ou en petites colonies lâches, et le période inter-nuptiale pendant laquelle un fort grégarisme est de rigueur.

Vanneau huppé
♀ adulte
Les vanneaux aiment alors la compagnie de leurs semblables. Des groupes de plusieurs milliers de vanneaux sont chose courante.
Autre trait de caractère important, la polygamie occasionnelle des mâles. "Birds of the World" donne l'exemple de la Norvège où, localement, la polygynie concerne 20 à 40 % des mâles, ce qui a pour effet qu'une partie des mâles adultes ne peuvent s'apparier par manque de femelles. On peut imaginer dans ces conditions que les mâles polygames procurent un avantage à l'espèce, peut-être du fait de la qualité de leurs gènes qui s'exprimerait par une meilleure séduction des femelles.
Enfin, il a été prouvé que le vanneau femelle pouvait déposer un oeuf dans le nid d'une autre espèce de limicole comme la Barge à queue noire ou le Chevalier gambette. C'est très original dans ce groupe d'oiseaux.

Vol

Vanneau huppé
adulte

Le vol du Vanneau huppé est un vol typique de vanneau avec des battements relativement lents des larges ailes en comparaison d'autres Charadriiformes comme les pluviers qui ont des battements beaucoup plus rapides et énergiques.

Vanneau huppé
♂ adulte plum. nuptial
Un vanneau ne peut battre de vitesse un pluvier. Malgré tout, ce vanneau, s'il n'est pas très rapide, est en revanche très agile en vol. Le vol de parade, avec piqués et ressources, est spectaculaire. Spectaculaires aussi sont les évolutions des oiseaux en groupe en plein ciel, par exemple à la suite de l'intervention d'un prédateur comme un faucon, parfaitement synchronisées entre individus. Le groupe se comporte comme un seul organisme.

Alimentationmode et régime

Vanneau huppé
adulte plum. internuptial

Le Vanneau huppé est insectivore toute l'année. Il repère à vue les proies présentes à la surface du sol.

Vanneau huppé
juvénile
Pour celles présentes près de la surface, il sonde le sol du bec et les trouve au toucher. En eau superficielle, il utilise la méthode du pied tremblant. Il agite le pied dans l'eau, ce qui provoque une réaction des proies qui lui permet de les localiser. Il peut aussi se nourrit de nuit, surtout par pleine lune.
Son régime comprend des oligochètes, des insectes et leurs larves, par exemple larves et imagos de diptères tipulidés, des coléoptères, fourmis, criquets, également des araignées, des mille-pattes, de petits mollusques gastéropodes, etc. De nuit, il chasse les anéciques, ces vers de terre qui viennent en surface dans l'obscurité.

Reproduction nidification

Vanneau huppé
Poussin

La période de reproduction court de mars à juillet suivant la latitude et le climat local. La saison commence par l'installation du couple avec manifestations territoriales du mâle.

Vanneau huppé
♀ adulte
Celui-ci exécute ses démonstrations aériennes acrobatiques avec des plongeons, des accélérations brutales suivies de montées rapides, des trajectoires erratiques, le tout ponctué de cris. Il produit aussi avec ses ailes des "woup woup woup..." sonores.
Le nid est une légère dépression du sol sommairement garnie de quelques éléments végétaux. Il est placé de façon à ce que le couveur ait une bonne vue des environs. La femelle y pond 4 oeufs brun clair tachés de noir. L'incubation, assurée par le couple, dure 3 à 4 semaines. Les poussins sont nidifuges. Ils sont couverts d'un duvet beige taché de noir, très cryptique sur fond de sol terreux. Ils sont élevés par les 2 parents. Ils volent à 35-40 jours.
Il peut y avoir une couvée de remplacement si la première couvée est perdue, ce qui est fréquent. Occasionnellement, une seconde ponte normale est possible.

Distribution

Vanneau huppé
♀ adulte plum. nuptial

L'espèce se reproduit sur toute la longueur du continent eurasiatique, des côtes atlantiques européennes au nord-est de la Chine et à la côte pacifique dans la région de l'Amour russe, aux latitudes tempérées et boréales. L'aire atteint le nord de la Scandinavie d'un côté, le sud de l'Espagne, la Turquie, le nord de l'Iran et le Kirghzistan de l'autre.
Il hiverne largement au sud de son aire estivale, de l'Europe occidentale et des îles proches au sud-est de la Chine en passant par le pourtour méditerranéen, le Moyen-Orient et le nord de l'Inde. Il atteint aussi la péninsule coréenne et le sud du Japon.
Il est présent toute l'année dans les pays européens riverains de la mer du Nord et de l'océan Atlantique.

Menaces - protection

Vanneau huppé
♂ adulte plum. nuptial
Statut de conservation IUCN
Eteint
Menacé
Préoccupation
mineure
Éteint
à l'état sauvage
Quasi
menacé
Non
évalué
EX EW CR EN VU NT LC NE

Le Vanneau huppé a souffert par le passé de l'intensification de la pression humaine sur les espaces sauvages "améliorables" et du drainage des terres humides. Cette pression reste un problème de nos jours, particulièrement le retournement des prairies au profit de la culture, l'élevage étant moins rentable. L'amélioration des prairies restantes par roulage, drainage, application d'engrais inorganiques est un autre problème.

Références utilisées

Autres références utiles

QRcode Vanneau huppéFiche créée le 13/02/2021 par
publiée le - modifiée le 13-02-2021
© 1996-2021 Oiseaux.net