Tisserin de Rüppell

Ploceus galbula - Rüppell's Weaver

Tisserin de Rüppell
♂ adulte plum. internuptial
Systématique
  • Ordre
    :

    Passériformes

  • Famille
    :

    Plocéidés

  • Genre
    :

    Ploceus

  • Espèce
    :

    galbula

Descripteur

Rüppell, 1840

Biométrie
  • Taille
    : 14 cm
  • Envergure
    : -
  • Poids
    : 16 à 29 g
Distribution

Distribution

Description de la famille

Les Plocéidés sont des passereaux de taille petite à moyenne, au bec plutôt épais et au plumage souvent coloré, originaires d'Afrique, d'Asie tropicale ou des îles de l'Océan indien. La couleur jaune du plumage est la plus fréquente, associée ou non au noir ou une autre couleur. Viennent... lire la suite

Description identification

Tisserin de Rüppell
♂ adulte plum. nuptial
Tisserin de Rüppell
♀ adulte plum. internuptial

Le Tisserin de Rüppell est un tisserin de taille moyenne au plumage dimorphique. Comme chez une majorité de ces oiseaux, le plumage du mâle nuptial est à dominante jaune. La tête est jaune vif, avec la face châtain sombre entourant le fort bec noir et incluant l'œil à iris rouge clair, caractéristique. La teinte châtain peut diffuser légèrement chez certains mâles dans le jaune de la tête. La nuque teintée de vert fait la transition avec le manteau et le dos jaune verdâtre légèrement striés de brun-olive. Le croupion est jaune. Les plumes des ailes et de la queue sont d'un brun olive sombre et largement bordées de jaune. Toutes les parties inférieures sont jaune-renoncule. Les pattes sont de couleur chair. Le mâle non reproducteur est très différent. Il ressemble à la femelle, mais s'en distingue par son iris rouge.
La femelle n'a de commun avec le mâle nuptial que la morphologie. Elle est un peu plus petite. Sa tête est d'un jaune verdâtre terne assez uniforme sur lequel ressort bien l'œil sombre. Un vague sourcil pâle se distingue parfois, souligné par un trait post-oculaire sombre peu appuyé. Le bec est corne rosé avec la mandibule supérieure un peu plus sombre. Aucune réminiscence du masque du mâle. Le manteau et le dos gris-beige sont nettement striés de brun noirâtre. Le croupion est vert-olive. Les rectrices gris-olive ont une marge jaunâtre. Les plumes des ailes sont brun sombre, bordées de jaunâtre sur les rémiges et de beige clair sur les tertiaires et les couvertures. Les extrémités blanchâtres des couvertures moyennes plus sombres forment une barre alaire assez distincte. Les parties inférieures sont blanc terne, avec la poitrine nuancée de jaune.
Le juvénile ressemble à la femelle mais avec la poitrine plus teintée de chamois. Son bec est rose. S'il est mâle, il développera d'abord un masque facial châtain pâle peu marqué, le menton restant jaune.

Indications subspécifiques espèce monotypique

Noms étrangers

  • Rüppell's Weaver,
  • Tejedor de Rüppell,
  • Tecelão-de-cara-castanha,
  • Gilbweber,
  • Rüppell-szövőmadár,
  • Ruppells Wever,
  • Tessitore di Rüppell,
  • Rödahavsvävare,
  • Brunmaskevever,
  • pletiarka savanová,
  • snovač žluví,
  • Brunmasket Væver,
  • oliivikutoja,
  • teixidor de Rüppell,
  • wikłacz rdzawolicy,
  • Ripela audējputns,
  • Иволговый ткач,
  • キイロハタオリドリ,
  • 栗脸织雀,
  • 栗臉織布鳥,

Voix chant et cris

Tisserin de Rüppell
♂ immature

Son cri habituel, un "tchii" ou "tchri", évoque un peu un cri de moineau.
Le chant est un bavardage continu fait de notes diverses mêlées, certaines grinçantes et désagréables, d'autres plus mélodieuses, le tout lié par des syllabes, rappelant les cris.
Par moments, il peut faire penser à un chant d'hypolaïs.

Habitat

Tisserin de Rüppell
♂ adulte

Le Tisserin de Rüppell vit et se reproduit dans un environnement sec et aride. On le trouve dans les habitats de type "savane", les plaines côtières arides, les zones cultivées et leurs bordures, les zones humides, les rives des lacs, les parcs et les jardins, et ceci du niveau de la mer jusqu'à 2 000 mètres.

L'espèce n'est pas migratrice. Les seuls mouvements observés sont ceux d'individus probablement nomades se déplaçant dans les régions les plus arides après la saison de reproduction.

Comportement traits de caractère

Tisserin de Rüppell
♂ adulte

Le Tisserin de Rüppell est un oiseau grégaire. Des groupes de 10 à 20 individus peuvent être observés en recherche de nourriture, mais c'est dans son aire africaine que les groupes sont les plus nombreux.

Tisserin de Rüppell
♂ 2ème
Des groupes de plusieurs dizaines de milliers d'individus peuvent être observés en milieux des cultures à la période post-nuptiale, ce qui n'est pas sans conséquences pour les agriculteurs. Il se mêle volontiers à d'autres passereaux comme le Tisserin intermédiaire, le Tisserin vitellin, le Tisserin roux ou le Travailleur à bec rouge pour la recherche de nourriture, mais aussi en dortoir.

Alimentationmode et régime

Tisserin de Rüppell
♀ adulte

Le Tisserin de Rüppell est essentiellement granivore, mais il est probable que les jeunes soient aussi nourris d'arthropodes, insectes et autres. Son régime inclut des céréales cultivées. Il recherche sa nourriture en groupes plus ou moins grands.

Reproduction nidification

Tisserin de Rüppell
♂ adulte

La saison de reproduction coïncide avec la saison des pluies. Le Tisserin de Rüppell est grégaire et colonial pour la reproduction. Les colonies peuvent comporter quelques nids seulement, mais peuvent aussi en rassembler jusqu'à 50. Des Tisserins intermédiaires, moins grégaires, peuvent y nicher comme dans le Parc National d'Awash en Éthiopie par exemple.
Une colonie de Tisserins de Rüppell comporte plus de femelles que de mâles. En effet, le mâle est polygame et peut posséder jusqu'à 3 femelles, mais un mâle peut aussi bien rester célibataire et inemployé.

Tisserin de Rüppell
♀ adulte
Le site choisi pour la colonie se trouve souvent au-dessus de l'eau. Les essences porteuses de nids sont diverses. Il peut s'agir d'arbres, acacias, eucalyptus, palmiers-dattiers (Phoenix dactylifera), tamariniers (Tamarindus) et en Arabie saoudite de jujubiers (Ziziphus spina), mais aussi de hautes herbacées comme le sorgo (Sorghum bicolor).
Le nid construit par le mâle est en forme de boule sphérique ou légèrement aplatie et possède plusieurs points d'accroche sur de fines branches. Il est suspendu à une hauteur de 2 et 6 mètres du sol, de préférence au-dessus de l'eau. Chaque mâle peut construire jusqu'à 8 nids. Il n'hésite pas non plus à déconstruire les nids inoccupés.
Le nid est tissé d'herbes ou de longues lanières de feuilles, de palmiers par exemple, que le mâle découpe du bec avec soin. L'intérieur est tapissé de duvet végétal, de plumes et de feuilles. La construction initiale ne possède pas de tunnel d'entrée qui est ajouté ultérieurement. Il mesure 50 mm de long. La femelle pond 2 ou 3 œufs blancs à bleus, généralement fortement tachetés, parfois seulement mouchetés de rouge. Seule la femelle incube pendant 14 à 15 jours. Si chez les tisserins polygames, les femelles font l'essentiel du travail d'alimentation des oisillons à la naissance, chez le Tisserin de Rüppell les jeunes sont nourris par le mâle par régurgitation pendant que la femelle les couvre. Au bout du quatrième jour, les deux adultes nourrissent la nichée. À 18 jours, les jeunes quittent le nid.

Distribution

Tisserin de Rüppell
♀ 2ème

L'aire de répartition du Tisserin de Rüppell est restreinte à la corne de l'Afrique et au sud de la péninsule arabique et concerne les pays qui bordent le sud de la Mer Rouge et le Golfe d'Aden. Une petite population un peu marginale occupe le sud du Sultanat d'Oman.
L'espèce a été introduite au Koweït.
Plusieurs sous-espèces décrites dans le passé ne sont plus valides aujourd'hui.

Menaces - protection

Tisserin de Rüppell
♂ immature
Statut de conservation IUCN
Eteint
Menacé
Préoccupation
mineure
Éteint
à l'état sauvage
Quasi
menacé
Non
évalué
EX EW CR EN VU NT LC NE

Le Tisserin de Rüppell est localement abondant et n'est globalement pas menacé.

Références utilisées

Autres références utiles

QRcode Tisserin de RüppellFiche créée le 03/01/2020 par
publiée le - modifiée le 11-01-2020
© 1996-2020 Oiseaux.net