Serin du Mozambique

Crithagra mozambica - Yellow-fronted Canary

Systématique
  • Ordre
    :

    Passériformes

  • Famille
    :

    Fringillidés

  • Genre
    :

    Crithagra

  • Espèce
    :

    mozambica

Descripteur

Müller, PLS, 1776

Biométrie
  • Taille
    : 13 cm
  • Envergure
    : -
  • Poids
    : -
Distribution

Distribution

Description de la famille

Les Fringillidés (fringilles dans le langage courant) sont des passereaux de taille petite à moyenne (9 à 25 cm de longueur). Leur plumage est extrêmement variable et souvent haut en couleurs. Leur bec court et conique est adapté à un régime granivore, mais non exclusif. Ils occupent des mili... lire la suite

Description identification

Serin du Mozambique
♂ adulte plum. nuptial
Serin du Mozambique
♀ adulte

Le Serin du Mozambique est un petit fringille à queue courte avec un large sourcil et un motif facial proéminent.

Le front et le large sourcil du mâle nominal sont jaune vif. Les lores et la bande oculaire sont brun foncé devenant plus gris à l'arrière des oreilles. Une bande malaire noirâtre assez large descend jusqu'au cou. Les parotiques sont jaune vif. La calotte, la nuque et les côtés du cou sont gris-olive à vert grisâtre finement striés de noirâtre. Le bec court et conique est brun foncé ou brun-corne sur la mandibule supérieure, la mandibule inférieure est rosâtre ou corne grisâtre. L'iris est brun foncé à noir. Les pattes sont brun rosâtre à gris rosâtre. Le manteau, le dos et les scapulaires sont gris-vert, striés de brun foncé. Le croupion et les couvertures supérieures de la queue sont jaune foncé pouvant être teintés de verdâtre. Les rectrices sont brun à brun foncé finement bordées de jaune et dont l'extrémité est jaune terne. Les couvertures primaires et les plumes de vols sont noirâtres finement bordées de vert pâle. Les parties inférieures du menton à la poitrine sont jaune vif, teintées de brunâtre sur les côtés de la poitrine. Le ventre et les sous-caudales sont jaune vif. Parmi les espèces voisines géographiquement il faut le distinguer de trois espèces physiquement assez proches. Le Serin du Mozambique diffère principalement du Serin à ventre blanc par une queue plus courte et un pattern facial mieux défini. Par rapport au Serin soufré, il est plus petit et le croupion est plus jaune vif. Il est en revanche légèrement plus grand que le Serin de Sainte-Hélène avec la nuque plus grisâtre.
La femelle est légèrement plus grise ou plus terne, à l'exception du croupion qui reste bien jaune. Le dessin facial est également plus terne ou moins bien défini. Les bordures jaunes des couvertures alaires et des plumes de vol sont moins larges et les parties inférieures plus ternes.
Le juvénile est semblable à la femelle mais la tête est d'un gris légèrement plus foncé. La face et la poitrine sont jaune pâle délavé, la bande malaire est plus fine et légèrement striée ou tachetée sur le côté de la poitrine. Ces marques sont plus prononcées chez la femelle juvénile que chez le mâle juvénile. Les parties supérieures et le croupion sont jaune verdâtre terne. Les extrémités des couvertures médianes et supérieures des ailes sont quant à elles chamois.

Dix sous-espèces sont actuellement reconnues. Toutes diffèrent principalement par l'intensité du vert et du jaune sur les parties supérieures et inférieures mais également du vert jaunâtre avec de fines rayures dans le nord de l'aire de répartition au vert grisâtre avec de larges rayures dans le sud.
Crithagra mozambica caniceps et punctigula possèdent un peu moins de jaune sur le front. La gorge est jaune plus terne et la bande oculaire plus foncée. La calotte est grise ou gris pâle jusqu'à la nuque. Le manteau et les scapulaires sont vert-olive terne. La femelle de cette ssp possède le menton et la gorge tachetés de noirâtre.
Crithagra mozambica barbata ne possède pas de gris sur la tête mais un ocelle gris-olive foncé. Les parties supérieures sont vert-olive plus jaunâtre, les côtés de la poitrine sont vert-olive et les flancs teintés de verdâtre. Crithagra mozambica gommaensis est semblable à la précédente ssp mais avec moins de jaune sur le front et les parties supérieures sont légèrement plus foncées.
Crithagra mozambica samaliyae et tando sont semblables à C. m. barbata avec le manteau et les scapulaires fortement striés de foncé. Les couvertures parotiques sont vert-olive et les parties inférieures jaune doré.
Crithagra mozambica grotei est très jaune sur le front. Les bandes oculaires et malaires sont gris-olive et les parties supérieures sont vert jaunâtre avec une teinte brunâtre.
Crithagra mozambica granti est assez semblable à la ssp nominale mais la bande malaire est plus grise et rejoint souvent le gris des côtés du cou. La calotte et les parties supérieures sont d'un vert plus foncé et fortement striées de noir et les couvertures parotiques sont vert-olive foncé.
Crithagra mozambica vansoni est semblable à la ssp nominale en plus terne et globalement moins strié.

Indications subspécifiques 10 sous-espèces

  • Crithagra mozambica mozambica (Kenya to e Botswana, Zimbabwe, ne South Africa and sc Mozambique)
  • Crithagra mozambica caniceps (s Mauritania, Senegal and Gambia to N Cameroon)
  • Crithagra mozambica punctigula (c and s Cameroon)
  • Crithagra mozambica grotei (e Sudan, w and sw Ethiopia)
  • Crithagra mozambica gommaensis (Eritrea, nw and c Ethiopia)
  • Crithagra mozambica barbata (s Chad and Central African Republic to sw Kenya and c Tanzania)
  • Crithagra mozambica tando (Gabon to Angola)
  • Crithagra mozambica samaliyae (se DRCongo, sw Tanzania and ne Zambia)
  • Crithagra mozambica vansoni (se Angola, ne Namibia and sw Zambia)
  • Crithagra mozambica granti (s Mozambique and e South Africa)

Noms étrangers

  • Yellow-fronted Canary,
  • Serín frentiamarillo,
  • canário-de-moçambique,
  • Mosambikgirlitz,
  • mozambiki csicsörke,
  • Mozambiquesijs,
  • Canarino frontegialla,
  • savannsiska,
  • Savanneirisk,
  • kanárik žltočelý,
  • zvonohlík žlutočelý,
  • Mozambiquesisken,
  • viiksihemppo,
  • Geeloogkanarie,
  • gafarró frontgroc,
  • afrokulczyk mozambijski,
  • Мозамбикский канареечный вьюрок,
  • キマユカナリア,
  • 黄额丝雀,
  • 黃額絲雀,

Voix chant et cris

Serin du Mozambique
♂ adulte plum. nuptial

Le chant du Serin du Mozambique est souvent émis en courtes rafales. Il est composé de séries animées de phrases douces et musicales : "tseeu-tseeu" - "see-woo" - "way-tsee-way" ou "way-tsrrr" - "toway-towee". S'ajoutent à cela des trilles et des notes gazouillantes rappelant un peu le chant du Serin des Canaries.
Lorsque les oiseaux se regroupent en bandes, les cris des mâles comprennent des "chirrip" simples ou répétés, "tsssp", "tseeuu", "tuwu-tsilip", "swee-et" et des "zizzit" plus aigus, ainsi qu'un "zeee-zereee-chereeo" plus prolongé.

Habitat

Serin du Mozambique
adulte plum. nuptial

Le Serin du Mozambique est plutôt un oiseau de plaines et de clairières où les arbres ne forment pas de milieu fermé.

Il vit dans les forêts claires, les savanes avec quelques arbres épineux mais également à proximité des cultures en particulier autour des champs de millet et autour des bâtiments agricoles dans les zones céréalières. Les bordures de ruisseaux et cours d'eau, les zones humides comme les marais et les mangroves pourvues de broussailles dans les zones côtières sont aussi des biotopes occupés.

Comportement traits de caractère

Serin du Mozambique
♂ adulte

Le Serin du Mozambique est résident dans sa zone de distribution avec des mouvements nomades effectués en dehors de la saison de reproduction constitués de nombreux individus qui errent à la recherche de zones d'alimentation.

Serin du Mozambique
adulte
Par conséquent il peut être observé sur la côte et à l'est du Kenya de novembre à juillet alors qu'il y sera absent de juillet à octobre. Ailleurs, il y a peu, voire pas de mouvements de population.

Le Serin du Mozambique se nourrit en couple ou en petits groupes. Il se rencontre parfois dans des groupes d'espèces mixtes y compris avec les Estrildidés. Il se nourrit au sol, dans la végétation basse ainsi que dans les arbres. Il se perche également pour effectuer quelques acrobaties afin d'aller chercher les graines sur les tiges qu'il plie par son poids. La chasse aux insectes s'effectue au sol ou en vol mais ils ne seront pas avalés immédiatement. Il lui faudra revenir sur une branche pour ôter les élytres ou les ailes des insectes volants. En dehors de la saison de reproduction les groupes peuvent atteindre une centaine d'individus. Souvent très vocaux, les mâles de ces groupes chantent de concert avec d'autres.

Vol

Serin du Mozambique
♂ adulte

Le vol du Serin du Mozambique est rapide et direct.

Alimentationmode et régime

Serin du Mozambique
♂ adulte

Le Serin du Mozambique est principalement granivore mais son régime alimentaire est plutôt varié en végétaux. Il se nourrit de graines, de bourgeons, de fleurs, de fruits et de nectar, de feuilles et de quelques insectes. Les graines sont surtout constituées de graminées et d'espèces adventices. Les insectes ajoutés au régime sont des sauterelles, des pucerons, des larves de mouches et des chenilles ainsi que des termites.

Reproduction nidification

Serin du Mozambique
♂ adulte

La reproduction chez le Serin du Mozambique a lieu toute l'année en Afrique de l'Est, de mai à novembre en Afrique de l'Ouest, de novembre à avril au Zimbabwe, de septembre à mars au Mozambique et de septembre à avril en Afrique du Sud.

C'est une espèce monogame. La nidification se fait en couple solitaire ou semi colonial, il peut y avoir maximum jusqu'à trois nids dans le même arbre. Le territoire de nidification étant très petit, l'espèce est très territoriale.
Durant la parade nuptiale, les mâles poursuivent les femelles en vol, souvent en petits groupes, à travers les branchages des buissons ou des arbres.

Serin du Mozambique
♂ adulte
Ces périodes de vols sont entrecoupées de moments d'arrêts qui correspondent à des moments de battements d'ailes rapides et de chants prolongés.
Le nid est construit par la femelle, parfois accompagnée du mâle. Ce n'est pas lui en revanche qui s'occupe de la collecte des matériaux. Le nid est une petite coupe profonde et compacte d'herbes, de tiges et de fibres végétales, de feuilles, d'épis de graines sèches, d'écorce, de duvet, de poils d'animaux et de toiles d'araignées. Il est placé à une hauteur comprise entre 1 et 8 mètres au-dessus du sol (plus généralement en-dessous de 4 mètres) dans la fourche d'un arbre ou d'un arbuste souvent entremêlé avec les fines brindilles ou les feuilles de l'arbre. C'est en bout de branche qu'il est souvent placé mais peut également se trouver au sommet d'un jeune arbre ; pin, eucalyptus, acacia. Les autres emplacements connus sont les frondes des palmiers à huiles ou les régimes de bananes.
La femelle pond 2 à 4 œufs, blanc pur à blanc bleuté ou crème pâle, parfois tachetés de brun-orange ou brun foncé. Elle est nourrie au nid par le mâle pendant qu'elle incube seule sur une durée de 13 à 14 jours. Les oisillons sont nourris par les deux parents entre 16 et 24 jours. Les groupes familiaux formés des parents et des jeunes restent unis sur une période assez longue sans que l'on connaisse vraiment la durée de cette période.

La durée moyenne de vie du Serin du Mozambique est de 2 à 3 ans en moyenne pour une longévité de 8 ans et 5 mois. Le taux de réussite des nichées est de 65 % par an.

Distribution

Serin du Mozambique
♂ adulte

Le Serin du Mozambique est largement commun dans une grande partie de l'Afrique Subsaharienne avec quelques zones non habitées apparemment appropriées dans le centre de la République Démocratique du Congo et de l'Angola. Il est également absent en Namibie ainsi qu'au centre et à l'ouest du Botswana et de l'Afrique de Sud. Quelques preuves d'expansions récentes sont enregistrées dans cette zone d'Afrique de l'Ouest en raison de la dégradation des forêts.
Des individus introduits et échappés puis naturalisés sont présents à l'est des États-Unis et en Californie ainsi qu'à Taïwan, Hong-Kong et Shanghaï.

Dix sous-espèces sont aujourd'hui officiellement reconnues.

Menaces - protection

Serin du Mozambique
♂ adulte
Statut de conservation IUCN
Eteint
Menacé
Préoccupation
mineure
Éteint
à l'état sauvage
Quasi
menacé
Non
évalué
EX EW CR EN VU NT LC NE

Le Serin du Mozambique est localement abondant et très répandu, il n'est pas menacé à l'échelle mondiale. Cependant l'espèce s'apprivoise facilement et est fréquemment capturée pour le commerce des oiseaux en cage.
Il est de préoccupation mineure.

Références utilisées

Autres références utiles

QRcode Serin du MozambiqueFiche créée le 16/03/2023 par
publiée le - modifiée le 2023-07-17
© 1996-2024 Oiseaux.net