Sarcelle d'hiver

Anas crecca - Eurasian Teal

Systématique
  • Ordre
    :

    Ansériformes

  • Famille
    :

    Anatidés

  • Genre
    :

    Anas

  • Espèce
    :

    crecca

Descripteur

Linnaeus, 1758

Biométrie
  • Taille
    : 43 cm
  • Envergure
    : 54 à 59 cm.
  • Poids
    : 250 à 400 g
Longévité

16 ans

Distribution

Distribution

Description de la famille

Les Anatidés sont des oiseaux de taille moyenne à grande, occupant tous les continents, excepté l'Antarctique. La famille est forte de quelque 165 espèces. Ils sont très liés à l'eau, majoritairement aux eaux douces. Leurs pattes courtes sont palmées, ce qui constitue une adaptation à la n... lire la suite

Description identification

Sarcelle d'hiver
♂ adulte plum. nuptial
Sarcelle d'hiver
♀ adulte plum. nuptial

La Sarcelle d'hiver est le plus petit canard de surface du paléarctique. Malgré sa petite taille, c'est un oiseau fin et élancé. De plus, c'est un oiseau commun et grégaire. Le dimorphisme sexuel est particulièrement marqué chez les adultes nuptiaux.
Le mâle nuptial gagne à être vu de près car les détails de son plumage sont subtils. Les parties supérieures, les côtés du cou et les flancs sont gris, couleur produite par de fines vermiculations gris sombre sur fond crème. La poitrine est crème à rosée, avec des ponctuations grises et le ventre blanc sans taches. La tête est châtain avec de chaque côté une large tache vert sombre en croissant qui englobe l'œil brun, contourne l'oreille et redescend sur l'arrière du cou. Le bec est fin et d'un gris très sombre. Sur le côté du corps, on distingue généralement un trait blanc souligné de noir en arrière duquel apparait souvent une zone vert émeraude. Leur nature se révèle sur l'oiseau en vol. Enfin, comme c'est souvent le cas dans la famille, la région caudale est mise en valeur. Ici, en vue latérale, on distingue un triangle crème roussâtre bordé de noir qui sert de signal visuel au moment de la parade nuptiale. Les pattes sont grises.
Le mâle en vol exhibe les caractéristiques de ses ailes. Tout d'abord en vue supérieure ce qu'on nomme le miroir au niveau du bras, fréquent dans cette famille. Il comporte un trait blanc et roussâtre formé par les extrémités blanches et roussâtres des grandes couvertures alaires. Juste en arrière, les rémiges secondaires sont colorées de noir pour les externes et de vert pour les internes. Leurs extrémités blanches forment un fin bord de fuite blanc. En vue inférieure, on est frappé par la pâleur du dessous de l'aile, en particulier par les axillaires et les grandes couvertures blanc pur.
Le mâle de la sous-espèce américaine " carolinensis " se reconnaît au trait blanc vertical à l'avant des flancs, de chaque côté de la poitrine.
Le mâle en éclipse a un plumage de type féminin, ce qui fait que les oiseaux en fin d'été, adultes et jeunes, ne peuvent pas être facilement sexés sur le terrain.
La femelle adulte est très différente. Elle est de couleur " feuilles mortes " comme chez la plupart des canards de surface de façon à passer inaperçue au nid. Les parties supérieures sont brun sombre avec des liserés et des dessins crème, beiges ou roussâtres. Les parties inférieures sont plus claires grâce à des bordures pâles plus larges aux tectrices. La tête est finement mouchetée de brun. Un vague sourcil pâle se glisse entre la calotte brun sombre et un trait loral et post-oculaire de même couleur. Le bec est plus pâle à la base que celui du mâle, avec une ligne commissurale jaune. L'iris est marron. Le miroir de l'aile est identique à celui du mâle. Un trait blanc longitudinal bordant la région caudale est assez typique.
Le juvénile est très semblable à la femelle adulte et s'en distingue par son ventre tacheté et peut-être un bec avec plus de jaune.

Indications subspécifiques espèce monotypique

Noms étrangers

  • Eurasian Teal,
  • Cerceta común,
  • marrequinha,
  • Krickente,
  • csörgő réce,
  • Wintertaling,
  • Alzavola,
  • kricka,
  • Krikkand,
  • kačica chrapka,
  • čírka obecná,
  • Krikand,
  • tavi,
  • xarxet comú,
  • Urtönd,
  • cyraneczka (zwyczajna),
  • krīklis,
  • kreheljc,
  • Чирок-свистунок,
  • コガモ,
  • 绿翅鸭,
  • เป็ดปีกเขียว,
  • 小水鴨,

Voix chant et cris

Sarcelle d'hiver
♂ adulte plum. transition

Le cri habituel du mâle, en vol en particulier, est un " trut " ou " prip " roulé et musical, répété deux ou plusieurs fois " trut trut trut... ". Dans les groupes en pariade, les mâles s'expriment par des " pip " ou " pup " flutés, régulièrement répétés. Les femelles cancanent avec 4 à 7 syllabes nasillardes allant decrescendo, " heet heet heet heet... " ou " hein hein hein hein... ".

Habitat

Sarcelle d'hiver
♂ adulte plum. nuptial

L'espèce recherche au printemps des eaux peu profondes, en particulier celles situées à proximité de forêts et pourvues en périphérie d'une couverture herbacée propice à la nidification.

Les petites pièces d'eau douce et les marais peu profonds avec une végétation émergente abondante sont préférés aux grands plans d'eau. Les cours d'eau en milieu boisé sont également recherchés.
En période inter-nuptiale, le spectre des habitats fréquentés s'élargit. On la trouve dans les mêmes habitats qu'au printemps, mais également dans nombre d'habitats aquatiques faisant partie de grands ensembles lacustres ou marécageux et toujours dans les secteurs peu profonds. Elle étend même son emprise aux milieux saumâtres et même aux vasières de la zone intertidale. Elle aime les eaux abritées à productivité élevée et végétation abondante. Occasionnellement, on peut l'observer dans des habitats terrestres inondés, surtout des champs.

Comportement traits de caractère

Sarcelle d'hiver
♂ adulte plum. nuptial

La Sarcelle d'hiver est un oiseau très sociable et grégaire, qui est toujours en groupe en dehors de la période de reproduction.

Sarcelle d'hiver
♂ adulte plum. nuptial
Elle se mêle volontiers aux autres canards, en particulier aux colverts. C'est un oiseau craintif, qui n'hésite pas à s'envoler à la moindre alerte, très discret pendant la période de nidification.
A la fois diurne et nocturne, elle exerce une part importante de son activité de recherche de nourriture au crépuscule et pendant la nuit. Lorsqu'elle s'alimente, elle optimise sa recherche de nourriture. Par exemple le long d'un rivage, les oiseaux ont tendance à se répartir sur un maximum de longueur tout en gardant le contact entre eux. Sur les côtes, le repos coïncide avec la marée haute.
La majorité des populations reproductrices sont migratrices. La sarcelle est en effet très sensible au gel et à l'enneigement qui limitent ses possibilités d'alimentation. Seules celles de quelques rares zones méridionales comme les Îles britanniques ou la France sont sédentaires ou erratiques. Dès le mois d'août, on peut observer des concentrations de plusieurs dizaines d'oiseaux dans certaines zones d'hivernage.
Autrefois, les Romains avaient domestiqué la sarcelle. Cette pratique n'a pas perduré, probablement en raison du caractère de l'oiseau.

Vol

Sarcelle d'hiver
♀ adulte plum. nuptial

Le vol de la Sarcelle d'hiver est un vol rapide et direct.

Alimentationmode et régime

Sarcelle d'hiver
♂ adulte

A la belle saison, le régime alimentaire se compose principalement d'invertébrés comme les mollusques, les vers, les insectes et les crustacés. En hiver, changement de régime, l'espèce consomme principalement des graines de plantes aquatiques qu'elle filtre du bec dans la vase en eau peu profonde. Les rizières sont un milieu idéal pour elles en hivernage

Reproduction nidification

Sarcelle d'hiver
♂ adulte plum. nuptial

La formation des couples intervient dès l'automne et se termine en hiver, lorsque les oiseaux arborent leur plumage nuptial.

Sarcelle d'hiver
♂ adulte
On repère les sites de pariade aux cris flutés que poussent les mâles. La pariade est typiquement sociale et plusieurs mâles courtisent une femelle sur l'eau. Les mâles sont très actifs et vocaux. Les groupes volent souvent. Au cours des parades, les mâles exhibent les zones colorées de leur plumage comme argument de séduction de la femelle et comme menace vis à vis des autres mâles. Ils hérissent les plumes de la tête puis pointent la queue vers le haut tout en s'amincissant et en soulevant les ailes, le tout de façon très stéréotypée. Une fois appariés, les partenaires resteront ensemble au moins 7 mois.
L'espèce se reproduit à partir de mai et jusque début juin pour les oiseaux les plus septentrionaux. Le nid est dans une dépression du sol dans la végétation dense ou sous des buissons, rarement à plus de 100 m de l'eau. La taille de la ponte est de 6 à 11 œufs, 8 à 9 en moyenne. L'incubation commence en principe à la ponte du dernier œuf, mais comme les durées de couvaison varient quelque peu, de 20 à 23 jours, ce n'est probablement pas toujours le cas. L'envol se produit après 25 à 35 jours de développement.

Distribution

Sarcelle d'hiver
♂ adulte plum. nuptial

La Sarcelle d'hiver a une distribution holarctique. Son aire de répartition s'étend sur toute la longueur des deux continents, américain et eurasiatique, essentiellement aux latitudes arctique, subarctique et localement au nord de la tempérée. L'essentiel de la population est migratrice et l'aire d'hivernage est largement disjointe, excepté au NW des USA et à la pointe occidentale de l'Europe où le climat permet la sédentarité. Les principales zones d'hivernage sont au sud des USA et au Mexique pour la ssp carolinensis, au SW de l'Europe, autour du Bassin méditerranéen, dans le sud de l'Asie et en Afrique, dans les bassins d'inondation au sud du Sahara et dans l'axe du Nil à l'est pour la ssp type crecca.

Menaces - protection

Sarcelle d'hiver
adulte plum. internuptial
Statut de conservation IUCN
Eteint
Menacé
Préoccupation
mineure
Éteint
à l'état sauvage
Quasi
menacé
Non
évalué
EX EW CR EN VU NT LC NE

La Sarcelle d'hiver n'est pas menacée. Son aire de distribution est extrêmement vaste et l'espèce y est commune. En Europe, la tendance démographique n'est pas connue. On pense l'espèce en déclin mais sans que la population ne diminue suffisamment rapidement pour s'approcher des seuils selon le critère de tendance démographique (baisse de 30 % sur dix ans ou trois générations). Pour ces raisons, l'espèce est évaluée de préoccupation mineure en Europe.

Références utilisées

Autres références utiles

QRcode Sarcelle d'hiverFiche créée le 27/03/2021 par
publiée le - modifiée le 28-03-2021
© 1996-2021 Oiseaux.net