Fauvette de Moltoni

Sylvia subalpina - Moltoni's Warbler

Systématique
  • Ordre
    :

    Passériformes

  • Famille
    :

    Sylviidés

  • Genre
    :

    Sylvia

  • Espèce
    :

    subalpina

Descripteur

Temminck, 1820

Biométrie
  • Taille
    : cm
  • Envergure
    : 15 à 19 cm.
  • Poids
    : 9 à 14 g
Distribution

Distribution

Description de la famille

Les Sylvidés sont des passeraux de taille petite à moyenne, au plumage en général discret (teinte allant jusqu'au roux), au bec fin adapté à un régime insectivore (à l'exception des "becs de perroquet", rattachés récemment, qui l'ont court et épais) et aux pattes bien développées, adapt... lire la suite

Description identification

Fauvette de Moltoni
♂ adulte
Fauvette de Moltoni
♂ adulte

Plusieurs études génétiques récentes ont complètement modifié la systématique de la Fauvette passerinette. Ces études ont montré que nous n'avions pas affaire à une seule espèce, mais à trois espèces présentant suffisamment de différences au niveau de la génétique, de l'aspect et de la voix. Les dernières études montrent que la Fauvette de Moltoni est un taxon monospécifique (pas de sous-espèces).
Des trois espèces du groupe "passerinette", c'est celle dont le mâle a les parties inférieures le plus largement et le moins intensément colorées, la teinte rose-saumon s'étendant de la gorge au bas-ventre. Le dessus est gris bleuté, légèrement teinté de brunâtre. Les rémiges sont noirâtres avec un fin liseré brun roussâtre. Les rectrices sont d'un brun très foncé ou même noirâtres, les externes largement bordées de blanc. Une nette moustache blanche est visible entre le côté de la tête et la gorge. Le cercle orbitaire est rose foncé/rougeâtre.
Elle se distingue des deux autres ''passerinettes'' mâles par la couleur du dessous rose-saumon et non roux-orange chez Sylvia cantillans et par l'étendue de cette teinte chez Sylvia inornata/iberiae. Les femelles sont beaucoup plus difficiles à différencier, si ce n'est par le cri (voir plus loin).

Indications subspécifiques espèce monotypique

Noms étrangers

  • Moltoni's Warbler,
  • Curruca subalpina,
  • Ligurien-Bartgrasmücke,
  • Moltoni’s Baardgrasmus,
  • Sterpazzolina di Moltoni,
  • Moltonisångare,
  • Maquissanger,
  • penica Moltoniho,
  • Makisanger,
  • rätinärusokerttu,
  • tallarol de garriga,
  • pokrzewka różowobrzucha,
  • Славка Молтони,
  • 摩氏林莺,
  • 摩氏林鶯,

Voix chant et cris

Fauvette de Moltoni
♂ adulte

Le cri est très différent de celui de la passerinette et permet à lui seul une bonne identification. C'est une aide appréciable quand on a affaire à une femelle ou un jeune. Il s'agit d'un trille assez bref "trrrr" ou "trrri" qui rappelle un peu celui de la Orite à longue queue (ou celui du Troglodyte mignon).
Comme celui de la Fauvette passerinette, le chant est bref et comprend à la fois des notes dures et mouillées entre lesquelles le cri s'insère souvent.

Habitat

Fauvette de Moltoni
♂ adulte

En saison de reproduction, la Fauvette de Moltoni fréquente surtout des milieux bas, de type garrigue ou maquis selon les régions, parsemés d'arbres plus élevés comme les chênes verts. En Corse, elle s'installe aussi dans les maquis élevés dans les sous-bois des peuplement de pins maritimes. Elle niche depuis le littoral (y compris sur de petits îlots) et atteint 1 600 m d'altitude dans les Apennins.
Dans les sites d'hivernage, elle fréquente les savanes à acacias, les tamaris le long des oueds, voire les mangroves. En migration, elle peut être observée dans toutes sortes de formations végétales.

Comportement traits de caractère

Fauvette de Moltoni
♂ adulte

Comme la plupart des espèces fréquentant ce type de milieu, on la contacte surtout grâce à ses émissions sonores car elle sort peu des buissons bas et épais. Cependant, au début de la saison de reproduction, le mâle se lance parfois dans de brefs vols nuptiaux, s'élevant au-dessus de la végétation avant de se poser au sommet d'un buisson, voire d'un arbre. Lorsque les adultes nourrissent des jeunes au nid, ils sont plus facilement visibles car leur quête de proies peut les conduire dans des arbres au feuillage moins serré.
La Fauvette de Moltoni est une espèce migratrice qui hiverne au Sahel très probablement dans une bande s'étendant du sud de la Mauritanie au Nigeria. Elle quitte ses sites de reproduction entre août et le début d'octobre avec des retardataires jusqu'à la fin de ce mois. Les premiers retours ont lieu à la fin de mars dans le sud de l'Italie, généralement deux ou trois semaines après les premières Fauvettes passerinettes. En Corse, les nicheurs s'installent au début du mois d'avril

Alimentationmode et régime

On ne sait pas grand chose du régime alimentaire de cette petite fauvette si ce n'est qu'elle est surtout insectivore mais qu'avant le départ en migration elle consomme aussi des baies. Probablement ce régime diffère-t-il peu de celui de la Fauvette passerinette...

Reproduction nidification

Fauvette de Moltoni
♂ adulte

Le nid est une coupe bien cachée au cœur de la végétation basse (et souvent épineuse). Les pontes sont déposées de la fin d'avril à la fin de juin avec un maximum dans la première moitié de mai en Corse et sur l'île d'Elbe, à la fin du mois de mai dans l'Apennin septentrional. Elles contiennent de 3 à 5 œufs avec, par exemple, une moyenne de 3,8 œufs/ponte (52 pontes de la province de Parme) ou 3,7 œufs/ponte (pour pontes de Corse).
L'incubation, assurée par les deux adultes, dure une douzaine de jours. Les poussins, nourris par les deux parents, restent également une douzaine de jours au nid et sont encore nourris pendant quelques jours après avoir quitté le nid.

Distribution

La Fauvette de Moltoni a une aire de reproduction très réduite : Sardaigne, Corse, quelques petites îles de la Mer Tyrrhénienne, Toscane, partie nord des Apennins, centre-sud du Piémont et Ligurie. Lors de la migration prénuptiale, elle est fréquemment observée sur le littoral méditerranéen de la France (Provence, Côte-d'Azur, Languedoc-Roussillon).

Menaces - protection

Statut de conservation IUCN
Eteint
Menacé
Préoccupation
mineure
Éteint
à l'état sauvage
Quasi
menacé
Non
évalué
EX EW CR EN VU NT LC NE

La Fauvette de Moltoni, assez commune dans son aire de reproduction, ne semble pas menacée même si ses effectifs ne sont pas très élevés. En Italie, les effectifs se situent entre 50 000 et 130 000 couples. On ne sait quels sont les effectifs corses.

Références utilisées

Autres références utiles

QRcode Fauvette de MoltoniFiche créée le 20/12/2019 par
publiée le - modifiée le 30-12-2019
© 1996-2020 Oiseaux.net