Bruant jaune

Emberiza citrinella - Yellowhammer

Systématique
  • Ordre
    :

    Passériformes

  • Famille
    :

    Emberizidés

  • Genre
    :

    Emberiza

  • Espèce
    :

    citrinella

Descripteur

Linnaeus, 1758

Biométrie
  • Taille
    : 17 cm
  • Envergure
    : -
  • Poids
    : 24 à 30 g
Longévité

12 ans

Distribution

Distribution

Description identification

Bruant jaune
♂ adulte plum. nuptial
Bruant jaune
♀ adulte plum. nuptial

Le Bruant jaune est un passereau d'assez grande taille (16-17 cm de longueur pour un poids de 25-30 g), assez élancé avec une grande queue. Le dimorphisme sexuel est net. Le mâle adulte en plumage nuptial est facile à reconnaître à la couleur jaune qui domine dans son plumage et sa grande taille le distingue par exemple du Serin cini qui lui ressemble superficiellement mais est nettement plus petit.
La tête est jaune-citron avec des bandeaux brun-olive, un bandeau sur le côté de la calotte, un post-oculaire et un dernier soulignant les couvertures auriculaires. Enfin, un léger trait malaire peut être noté qui lui disparaît complètement à l'usure. Le bec est bicolore, gris sombre pour la partie supérieure et bleu-acier pour l'autre.
Les parties supérieures ont une teinte de fond beige et sont nettement striées de brun noirâtre. Il faut surtout noter le croupion et les sus-caudales roux à châtain clair, couleur qui s'observe en tous plumages et constitue le meilleur caractère spécifique distinctif. Malheureusement, ce dernier est peu visible lorsque l'oiseau est posé car caché par la pointe des ailes. On notera une très légère teinte rousse ou chamois au niveau des scapulaires et des couvertures alaires supérieures. Les rémiges primaires sont liserées de jaune. La queue est brune avec des rectrices externes très blanches, bien visibles au vol.
Les parties inférieures sont entièrement jaunes. Un bandeau pectoral irrégulier, olive vers le haut, roux vers le bas, barre la poitrine. Il est plus ou moins net suivant les individus et l'état du plumage. Les flancs sont nettement striés de brun roussâtre, le ventre beaucoup moins ou pas du tout. Les pattes sont claires, rosâtres à brunâtres, voire jaunâtres.
Le mâle nuptial devient très jaune avec l'usure du plumage, en particulier au niveau de la tête où les marques sombres ont tendance à s'estomper.
La femelle adulte ressemble au mâle, mais elle moins jaune, quoique de vieilles femelles puissent approcher les mâles par le plumage. Elle est aussi plus rayée dessous. Le point commun est le châtain roux du croupion et des sus-caudales, un peu plus discret toutefois chez elle. Ce dernier critère permet de la distinguer à coup sûr de la femelle du Bruant zizi, par ailleurs assez semblable. mais moins jaune encore.
Le juvénile ressemble à une femelle, mais en plus terne et plus rayée dessous. Les stries sont plus épaisses et plus diffuses sur fond jaunâtre. Le point clair que possède déjà la femelle ressort mieux sur le fond sombre des couvertures auriculaires. Les pattes sont rosées et le bec pas franchement bicolore.
Je rappelle que la confusion est possible avec le Bruant zizi, mais ce dernier n'a jamais le croupion roux.

Indications subspécifiques 3 sous-espèces

  • Emberiza citrinella citrinella (se England and w continental Europe to nw Russia and Poland south to the Balkans)
  • Emberiza citrinella caliginosa (w and n British Isles)
  • Emberiza citrinella erythrogenys (e Europe to sc Siberia)

Noms étrangers

  • Yellowhammer,
  • Escribano Cerillo,
  • Escrevedeira-amarela,
  • Goldammer,
  • Citromsármány,
  • Geelgors,
  • Zigolo giallo,
  • Gulsparv,
  • Gulspurv,
  • strnádka obyčajná,
  • strnad obecný,
  • Gulspurv,
  • keltasirkku,
  • verderola,
  • Gultittlingur,
  • trznadel (zwyczajny),
  • dzeltenā stērste,
  • rumeni strnad,
  • Обыкновенная овсянка,
  • キアオジ,
  • 黄鹀,
  • 黃鵐,

Voix chant et cris

Bruant jaune
♂ adulte plum. nuptial

Le cri habituel est un "djiih" impur tout à fait typique. On note aussi des "djirp" roulés ou même dédoublés en "djirep". Le cri en vol est un "zit" ou "zip" bref, voire un "tsirp". Donc un répertoire de cris assez large.
Le chant, monotone, est une suite rapide et mécanique de 6 à 8 "dih" suivie d'une note finale étirée et impure "ziiiiih", souvent de tonalité plus basse. Mais les variantes sont nombreuses, que ce soit dans le timbre, le rythme ou la tonalité . C'est l'association des deux parties qui est typique. Parfois la première partie s'accélère au point de ressembler à la phrase du Bruant zizi. Il pourrait y avoir confusion sans le motif final, mais qui est parfois escamoté.

Habitat

Bruant jaune
♂ adulte

Le Bruant jaune est un oiseau des espaces ouverts et semi-ouverts de plaine et de moyenne montagne, avec un optimum entre 600 et 900 m d'altitude.

En saison de reproduction, on le trouve dans tous les milieux herbacés pourvus de ligneux (arbres, arbustes et buissons) dont le taux de ligneux peut être très variable. Les buissons sont indispensables car il y construit son nid. D'un côté, il occupe la campagne agricole très dégagée avec quelques haies et buissons. De l'autre, on peut le trouver en milieu forestier, par exemple dans le tout jeune taillis de la futaie régulière. En revanche, il est absent des facies forestiers totalement fermés. Une forme d'idéal pour lui est le milieu de type bocager avec des proportions équilibrées d'espaces herbacés et ligneux. Les milieux qui lui sont favorables sont souvent linéaires, linéaires de voirie, linéaire hydrographique, linéaires de haies, lisières forestières...
En période inter-nuptiale, il fréquente majoritairement les espaces agricoles qui lui procurent les graines qu'il recherche. En cas de pénurie, ou lorsque la ressource habituelle est inaccessible, par exemple du fait d'une couverture neigeuse importante, il se rapproche des silos, des tas de fumier et autres zones de stockage. Il passe la nuit en groupe dans des ligneux denses.

Comportement traits de caractère

Bruant jaune
♂ adulte plum. internuptial

Le Bruant jaune est grégaire en dehors de la période de reproduction, c'est une caractéristique familiale.

Bruant jaune
♂ adulte
Il forme le plus souvent de petits groupes qui recherchent leur nourriture au sol dans les champs et s'envolant vers les buissons les plus proches à la moindre alerte. Il recherche les graines, de céréales et autres colza, qui ont échappé à la récolte mécanisée moderne. Il le fait souvent en compagnie d'autres granivores comme les pinsons. Au sol, il se déplace en sautillant.
À la belle saison en revanche, il devient territorial, les couples se partageant les territoires favorables à la nidification. Les mâles chantent alors bien en évidence au sommet d'un buisson pour être vus et entendus de leurs congénères. Ce faisant, il défend son territoire.
Ce bruant est un migrateur partiel. À la mauvaise saison, on assiste simplement à un glissement de la population vers le sud, les oiseaux les plus nordiques étant ceux qui ont le plus à se déplacer pour échapper aux rigueurs hivernales. Mais aucun n'atteint l'Afrique.
Les oiseaux passent la nuit en dortoirs dans les ligneux, souvent en compagnie d'autres bruants, proyer en particulier, et de fringilles, pinsons, verdiers, linottes...

Vol

Bruant jaune

Le Bruant jaune a un vol direct et le plus souvent pas très élevé. Comme tous les membres de la famille, il alterne des séquences de battements énergiques et de pauses ailes fermées, comme le font également les fringilles, mais le vol des bruants est moins onduleux.
Les déplacements migratoires ont lieu de jour, en petits groupes lâches et à faible hauteur.

Alimentationmode et régime

Bruant jaune
♂ adulte plum. nuptial

Le régime alimentaire est mixte, mais le régime de base est granivore. C'est celui qui prévaut la majorité du temps.

Bruant jaune
♀ adulte
Le bec est adapté à ce régime. Toutes sortes de graines sont consommées. Bien évidemment, solution de facilité, toutes les graines de plantes cultivées abandonnées au sol après la récolte, particulièrement les graines de céréales. Mais également les graines de plantes sauvages, en particulier celles qui sont encore sur pied lorsque la neige recouvre le sol (orties, patiences, chénopodes...)
En période de reproduction, particulièrement pour l'alimentation des jeunes qui ont besoin d'une nourriture riche pour leur croissance, le régime devient insectivore. Longue est la liste des proies potentielles qui se recrutent non seulement chez les insectes, majoritaires, mais incluent également d'autres invertébrés comme les araignées, mille-pattes, lombrics et même petits mollusques. Dans la grande majorité des cas, les captures se font au sol.

Reproduction nidification

Bruant jaune
adulte

La période de reproduction commence relativement tardivement, fin avril-début mai en plaine en Europe tempérée, plus tard en altitude et aux latitudes plus élevées. Elle se poursuit jusqu'en début d'été, ce qui fait que la plupart des couples peuvent mener à bien deux nidifications successives.
Le nid est construit par la femelle que le mâle ne fait qu'accompagner, son rôle étant la défense du territoire. Il est fait d'herbes sèches, de tigelles, de feuilles et d'un peu de mousse, bien caché sous une touffe herbacée, toujours très près du sol et souvent à proximité ou à l'abri d'un buisson épineux ou d'un roncier.

Bruant jaune
♀ adulte
C'est un nid assez volumineux, avec une coupe interne tapissée de fins éléments végétaux et très soignée. La ponte est de 3 à 5 œufs blanc rosé, tachetés de brun violacé. Comme c'est souvent le cas chez les bruants, la coquille est vermiculée de lignes irrégulières de la même couleur.
La femelle en assure l'incubation pendant 12-14 jours puis reste encore sur les jeunes quelque temps après l'éclosion, le mâle se chargeant de ravitailler la famille. Les jeunes volent à 12-13 jours.
Le succès reproducteur peut être aussi bas que 40% car les causes d'échec sont nombreuses. La prédation par les prédateurs bien connus que sont pies et corneilles semble une cause d'échec majeure, mais comme le contexte est souvent agricole, de nombreux nids sont détruits par les activités agricoles connexes, traitements mécanique ou chimique des marges des cultures, circulation des machines agricoles, piétinement par le bétail, etc., toutes causes non naturelles qui agissent négativement sur la démographie de l'espèce.

Distribution

Bruant jaune
♂ adulte plum. nuptial

En période de reproduction, le Bruant jaune est un oiseau des latitudes moyennes qui a son optimum en climat tempéré. Mais autant il peut monter assez haut en altitude et en latitude, jusqu'au nord de la Scandinavie par exemple, autant il répugne à descendre au sud. Le climat méditerranéen, trop chaud, ne lui convient pas. On le trouve donc en continu de la façade atlantique (Îles britanniques, pointe bretonne et Galice espagnole) à l'ouest jusqu'à la Sibérie centrale et le nord-ouest de la Mongolie à l'est. Il dépasse le cercle polaire au nord mais y est plus localisé. Toute l'Europe est occupée, à l'exception de la majorité de l'Espagne et du pourtour méditerranéen. Il est absent d'Asie mineure et de la région caspienne, à l'exception d'isolats dans le Caucase.
En hiver, les oiseaux du nord de l'aire la quittent pour aller au sud. Les plus nordiques, donc les plus migrateurs, descendent jusqu'à la Méditerranée, l'Asie mineure, le Proche-Orient, la région caspienne jusqu'en Iran et l'Asie centrale. Ceux des régions tempérées sont sédentaires ou erratiques.

Menaces - protection

Bruant jaune
♀ adulte plum. nuptial
Statut de conservation IUCN
Eteint
Menacé
Préoccupation
mineure
Éteint
à l'état sauvage
Quasi
menacé
Non
évalué
EX EW CR EN VU NT LC NE

Le Bruant jaune reste un oiseau commun et à ce titre n'est pas classé dans les espèces menacées au niveau européen, mais pour combien de temps. Les suivis de populations systématisés organisés dans les dernières décennies nous indiquent que l'espèce est en net déclin. Le suivi français STOC par exemple montre un déclin prononcé de -45% sur les 10 dernières années et de -59% sur les 30 dernières années.
Connaissant l'évolution récente des pratiques en agriculture et la baisse de diversité dans tous les domaines qu'elle entraîne, on ne peut qu'être pessimiste sur l'avenir de cette espèce en milieu agricole, à moins d'un changement sociétal majeur.

Autres références utiles

QRcode Bruant jauneFiche créée le 10/05/2020 par
publiée le - modifiée le 26-05-2020
© 1996-2020 Oiseaux.net